Comment le CEA Marcoule exploite et partage des documents ?
Découvrez comment l'Atelier de Décontamination des Matériels du CEA de Marcoule exploite et partage des documents de cette installation nucléaire.
numerisation
22899
post-template-default,single,single-post,postid-22899,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
partage des documents à Marcoule

Comment le CEA Marcoule exploite et partage des documents ?

L’installation ADM (Atelier de Décontamination des Matériels) du CEA de Marcoule a choisi de s’équiper de la plateforme de Gestion électronique de documents ANT’box d’ANT’inno.

L’objectif : faciliter le partage des documents relatifs à cette installation nucléaire

Il s’agit de rendre accessible aux acteurs concernés les informations dont ils ont besoin pour leur travail quotidien tout en respectant les droits d’accès relatifs aux documents.

Par exemple, la GED ANT’box permet à l’ADM de suivre à la fois l’évolution des informations relatives aux projets et les échanges concernant l’exploitation de l’installation.

Deux enjeux : répondre aux exigences de robustesse et retrouver rapidement des documents

Compte-tenu des exigences liées à l’exploitation d’une installation nucléaire, il est essentiel pour le suivi de l’installation que la robustesse et la disponibilité de l’accès à la documentation soient garanties.

L’autre enjeu crucial de la gestion électronique de documents est d’être capable de retrouver rapidement tous les documents relatifs à un thème ou évènement. Le dernier audit effectué sur l’ADM a démontré l’efficacité de ANT’box sur ce point.

« ANT’box est notre point central de recherche et un outil de travail quotidien »

Le responsable de l’installation.

C’est l’association des mécanismes de qualification (classement par facettes) et de la recherche linguistique plein texte et crosslingue qui assure l’efficacité de la recherche. Chaque utilisateur retrouve facilement l’information dont il a besoin selon la méthode de recherche qu’il choisit : question en langage naturel, combinée ou non à un filtrage sur les facettes de classement, navigation dans le contenu, graphe de liens, tableau de bords, etc.

Grâce à ses connecteurs spécifiques, les performances de recherche d’ANT’box sont aussi utilisées avec d’autres référentiels  documentaires (Ennov et Méridian). C’est ainsi que « ANT’box est notre point central de recherche et un outil de travail quotidien » comme l’explique le responsable de l’Installation.

En plus du partage des documents, des outils de contextualisation permettent une meilleure compréhension de l’information

La GED ANT’box permet de relier les informations entre elles, quelle que soit leur nature : événements, note d’expertise, documents de référence, documents de travail, etc. Ces liens contextualisent l’information, et la représentation graphique de ces liens permet de naviguer dans cet ensemble d’informations, suivant la chronologie ou la « simple » association.

C’est ainsi que l’ADM a mis en place des « mémos chapeaux » qui, par exemple, regroupent en un dossier toujours à jour les compte-rendu des visites mensuelles obligatoires.

contextualisation du partage des documents

Les tableaux dynamiques qui croisent des informations classées sur deux dimensions permettent de se doter d’une vision globale du contenu, focalisée sur les axes utiles à l’exploitation tels que le type d’information croisé avec les fournisseurs concernés, ou bien le statut des documents des différents projets.

Tableau croisé dynamique pour partage des documents

Exploitée au quotidien, et souvent même en réunions d’équipe, la solution de gestion électronique de documents ANT’box assure en permanence l’harmonisation du niveau d’informations de tous les acteurs de l’installation. De plus, elle permet de construire la mémoire et le patrimoine informationnel de celle-ci.

N’hésitez pas à remplir ce formulaire pour en savoir plus sur ANT’inno